En un sens le cadavre est la plus parfaite illustration de l'esprit. Georges Bataille



Cadavre #12860

Autoriser le port d’armes en interdisant le meurtre, c’est michon73 13/11/2014 16:01:14

l'avenir. Mieux encore : préconiser le contraceptif en limit dagO 15/11/2014 23:11:13

eur de couple et l'abstinence pour le torseur de cohésion michon73 16/11/2014 15:44:05

qui fait que le moment fléchissant d'une maîtresse poutre Evren 16/11/2014 18:54:13

de pont devient aussi intéressant qu'un exposé sur le taux MarcLeder 17/11/2014 06:18:26

de croissance au Nigéria. Heureusement, il y avait un bar natsuki 17/11/2014 11:36:03

yton pour accompagner la convertion des âmes impies. Ainsi dagO 17/11/2014 12:54:34

témoigne Michon : "Avant je n'utilisais pas le correcteur mesmédoc 17/11/2014 16:15:28

d'assiette sur mon 4X4 mais sur les conseils de Suzuki j'ai michon73 17/11/2014 17:03:17

décidé d'apprendre le maniement des baguettes et du bol. nass 17/11/2014 23:40:32



Exquis (223)





Aïe Aïe Aïe... le cercle des latinistes pas disparus du tout...J'ai hésité à mettre un "s". Passionnant toutefois...
3foisplus 2014-11-23 00:42:43

Vi, vi... je suis allé trop vite. Merci d'avoir rectifié. "Errare humanum est, perseverare diabolicum" comme dirait l'autre. ^^
MarcLeder 2014-11-19 22:48:48

Si je puis me permettre, l'infinitif latin n'est pas "lego", mais "legere". Par convention, toutefois, les verbes latins sont classés dans les dictionnaires sous la première personne du singulier, en l'occurrence "lego". Pourquoi? Là, c'est moi qui arrive dans le coton...
Evren 2014-11-19 17:53:49

Et modificationS. (Je dois faire un blocage aussi mais avec les "S" ) ;)
MarcLeder 2014-11-19 16:25:08

Les nomS. (Je fais 3 tours de terrain et je reviens) ^^
MarcLeder 2014-11-19 16:21:50

En gros, le français a formé ses verbes sur l'infinitif latin et les nom, dérivés de ces verbes, sur la forme supin.
Le supin en (-um) est une forme invariable qui peut s'employer pour exprimer le but avec un verbe indiquant le mouvement. C'est une forme intermédiaire entre le nom et le verbe mais qui n'existe pas (plus?) en français. En français, on utilise un infinitif (avec ou sans préposition).

Venimus tecum lectum : nous venons lire avec toi.

On reconnaît bien "lectum" qui a donné "lecture" en français. L'infinitif étant "lego". Ce dernier a subi plus de modification (en passant certainement par l'italien) pour nous donner "lire".

Comme Biro, je trouve cela passionnant l'étymologie des mots. En revanche, le latin, passé un certain niveau, devient franchement coton.
MarcLeder 2014-11-19 16:20:13

Merci Marc
Bien que j'ai fait du latin, je n'ai rien compris. Ça ressemble à de l'hébreu pour moi :D Ton explication est probablement claire mais je crois que je fais un blocage.
mesmédoc 2014-11-19 15:12:09

Ah ! Malgré mon amour de l’étymologie je me rends compte à chaque fois que le fait de ne jamais avoir appris le latin est une tare... Merci MarcLeder
Biro 2014-11-19 10:10:49

Pour connexion, j'ai trouvé ça.

"connexion vient de connexe, donc du latin co(n)-nexus : adj. = en continuité, subst. = liaison, et co(n)nexio = liaison, enchaînement.
Tous ces mots sont issus du verbe conectere (un seul n), qui a donné la famille des connecter, connecteur, etc.
Alors pourquoi connection n'existe-t-il pas ? Parce que dès le latin, conexio s'est construit, selon les règles normales de cette langue, sur le supin conexum"

Pour conversion, je pense que c'est le même phénomène. Le mot vient du verbe convertere dont le supin est conversum.

Bref, on voit qu'on approche de Noël, ça sent le supin ! (Bon, je sors). ^^
MarcLeder 2014-11-19 02:29:11

Ah, jeune mesmédoc, elle a tant d'étrangetés, cette langue. :-)
Evren 2014-11-18 19:51:50

En effet Biro, c'est étrange d'ailleurs, tu ne trouves pas ?
mesmédoc 2014-11-18 14:27:17

Dans ce cas là ne fais pas le même raisonnement avec le verbe connecter. En français c'est conneXion et en anglais conneCTion.
Biro 2014-11-18 14:03:05

Ah, c'est le comble ! Même en l'utilisant je commets des impairs.
Me suis sottement dit : convertir = convertion, tout faux. Autant pour les âmes que pour la monnaie.
Méa Culpa... encore et encore
Il va y avoir embouteillage au piquet...
dagO 2014-11-18 12:15:05

Et toi dagO, pourquoi n'utilises-tu pas le correcteur ?
mesmédoc 2014-11-18 10:28:09