En un sens le cadavre est la plus parfaite illustration de l'esprit. Georges Bataille



Cadavre #8184

Lévi-Strauss a 60 ans lorsque se déroulent les évènements de mesmédoc 01/08/2013 19:49:18

Mai 68. Il jetait des pavés discrètement depuis sa fenêtre. Wormo 01/08/2013 20:46:18

Un jour, un des pavés assomma le facteur qui passait par là Peachy 01/08/2013 21:39:13

Il en devint timbré et fit son travail avec moins d'adresse. Justine 01/08/2013 21:43:13

C'est en vendant des timbres qu'on devient postier ! Peachy 01/08/2013 21:47:04

C'est en prenant des pains, qu'on devient boulanger et c'est lilliput 01/08/2013 21:56:59

entouré de dossiers qu'on devient huissier. Il faut se méfier Arnaud2023 01/08/2013 22:07:24

de l'eau qui dort. Elle pourrait faire un constat d'insomnie nenedoc 01/08/2013 22:16:52

auprès de son assurance, au titre du dégât des eaux? Mouais, Wormo 01/08/2013 22:26:41

ou comment dissimuler un dégât des zoos. Fin Des os lentes. lilliput 01/08/2013 22:41:03



Exquis (13)





Tiens... et on en parle de Hulot ? Cette petite discut' d'il y a 5 ans reste toujours d’actualité. -et ça fait monter Claude par rapport à Sébastien -enfin seuls ceux de l’époque peuvent comprendre-
MarcLeder 2018-10-27 18:44:30

Vi, Indignez-vous!
Et franchement ... y'a de quoi !!!
A TOUS les niveaux.
lapinrose 2013-08-06 01:46:21

S'engager socialement et/ou politiquement ne signifie pas forcément "faire de la politique politicienne" j'aurais même tendance à dire surtout pas :D Des économistes se sont réunis en un groupe appelé "les économistes atterrés", Stéphane Hessel s'est engagé aussi, Jean Ziegler est un sociologue engagé etc ...
mesmédoc 2013-08-04 19:30:58

Un philosophe doit rester un guide de la pensée mais des lors qu'il met les pieds sur la paillasson de la politique, il devient un objet et une cible. Un animal livré à la vindicte populaire qui, s'il n'a pas les clés, sera condamné à voir les autres l'utiliser dans le meilleur des cas ou se foutre de sa tronche dans la majorité des cas.
MarcLeder 2013-08-03 19:53:21

Vaste débat. Va falloir ressortir nos bouquins de Socrate à Michaud en passant par kant et Locke. ^^ Bien sûr que la politique soulève des questions éthiques qui touchent à la philosophie mais, selon moi, des lors qu'une personne se lance en politique, de quel que bord que ce soit, elle doit faire des compromis qui entravent bien souvent son but premier. Pourquoi les verts sont-ils associés aux socialistes par exemple ? (Je m'éloigne un peu de la philo mais pas tant) faut-il être de gauche pour se soucier de l'environnement ? Peut-on être de droite et écolo ? Rien que ce point (qui apparaît pourtant fondamental pour l'avenir de la race humaine et de la terre) la sphère politique s'en empare jusqu'à ridiculiser ses défenseurs. Eva Joly s'en est pris plein la gueule pour pas un rond...

MarcLeder 2013-08-03 19:51:54

A quoi ça sert qu'il y ait des intellectuels s'ils n'influent pas sur certains choix de société ? (tu vas voir Claude, on va rattraper Sébastien)
mesmédoc 2013-08-03 19:14:22

Mais pas mal de personnes lui ont reproché de ne pas s'être engagé socialement et politiquement."
Et s'il s'était engagé politiquement, on lui aurait reproché d'être trop ceci ou pas assez cela. Pour moi, les philosophes devraient rester hors de la sphère politique qui, pour moi, se résume à un jeu de pouvoir plutôt qu'à un combat d'idées mais... ceci n'engage que moi évidemment. ^^
MarcLeder 2013-08-03 13:36:59

Ce qu'il y a de bien avec le présent de narration, c'est qu'il permet d'utiliser à loisir l'imparfait, le passé simple ou composé dans la suite du récit. Ici, l'imparfait semble exprimer une habitude, c'est à dire que Levi-Strauss balançait régulièrement des pavés depuis sa fenêtre. M'étonne pas qu'il avait peu d'amis. ^^
MarcLeder 2013-08-03 13:31:27

Sinon j'aime bien la phrase de Wormo ... c'est très visuel, on imagine Lévi-Strauss comme un garnement :D Et l'imparfait ne me gêne pas vraiment. Est-ce une faute de français ?
mesmédoc 2013-08-03 11:42:06

Oui Marc, je crois avoir retenu de Lévi-Strauss sa recherche d'une universalité et ce que tu cites à propos du respect de la différence de l'autre est magnifique ... mais pas mal de personnes lui ont reproché de ne pas s'être engagé socialement et politiquement.
Mais tout cela me dépasse comme je l'ai déjà dit :)
mesmédoc 2013-08-03 11:40:03

Tu seras fouetté en place publique le 15 août pour cela. N'oublie pas d'apporter ta serviette. ;)
MarcLeder 2013-08-02 20:49:50

Tiens pour l'anecdote, ça m'a bien agacé de m'être trompé sur le temps dans la 2e phrase, j'ai mis de l'imparfait au lieu de continuer sur du présent.
Wormo 2013-08-02 20:37:50

Retenez simplement qu'il jetait des pavés depuis sa fenêtre et ça suffira.
Et n'oubliez pas d'exquiser!
Wormo 2013-08-02 20:35:43

J'me suis égaré sur un forum socio-culturel?
:P
Wormo 2013-08-02 20:34:55

Sinon, en farfouillant un peu, on trouve ceci:
"Le respect de l'homme par l'homme ne peut pas trouver son fondement dans certaines dignités particulières que l'humanité s'attribuerait en propre, car, alors, une fraction de l'humanité pourra toujours décider qu'elle incarne ces dignités de manière plus éminente que d'autres. Il faudrait plutôt poser au départ une sorte d'humilité principielle : l'homme, commençant par respecter toutes les formes de vie en dehors de la sienne, se mettrait à l'abri du risque de ne pas respecter toutes les formes de vie au sein de l'humanité même.

C'est quand même plus convaincant que n'importe quel discours des verts. ^^
MarcLeder 2013-08-02 19:10:40

Hmm je suis incapable d'en dire davantage. En fait je crois m'intéresser davantage à mai 68 qu'à Lévi Strauss (voilà pourquoi j'ai juste copié-collé qq citations).
mesmédoc 2013-08-02 16:07:42

Ben je pense qu'il était déjà passé à autre chose avant même que mai 68 n'arrivât. Il voyait les choses à une autre échelle et savait que mai 68 serait une marche mais que l'escalier, lui, était sans fin. Il recherchait avant tout l'universalité, et pensait certainement que Mai 68 arriverait partout dans le monde sous n'importe quelle forme puisque la pensée humaine était universelle. Le côté social au sens moderne du terme lui importait finalement peu. C'est le mécanisme qui lui plaisait. Ou alors, je me trompe et on va me rabattre le caquet. ^^
MarcLeder 2013-08-02 14:59:02

Libération 2009 : "La rupture, déjà consommée depuis longtemps avec sa jeunesse marxiste et socialiste, est patente et définitive. De plus en plus conservateur au sens philosophique du mot, Lévi-Strauss est le contraire d’un intellectuel engagé."
mesmédoc 2013-08-02 10:55:49

Puis bon, il avait déjà 60 ans. Un oinj, une sangria et y'a plus personne. Il avait passé l'âge de faire des nuits blanches en dansant sur les tables le gaillard.
MarcLeder 2013-08-02 10:24:00

En réalité, Lévi-Strauss n'a pas supporté mai 68 : «Une fois passé le premier moment de curiosité, une fois lassé de quelques drôleries, mai 68 m’a répugné».
mesmédoc 2013-08-02 10:04:06